Chercher :
Newsletter :  


Revues :
- Presse
- Presse FR
- Vidéos
- Twitter
- Secuobs





Sommaires :
- Tendances
- Failles
- Virus
- Concours
- Reportages
- Acteurs
- Outils
- Breves
- Infrastructures
- Livres
- Tutoriels
- Interviews
- Podcasts
- Communiques
- USBsploit
- Commentaires


Revue Presse:
- Tous
- Francophone
- Par mot clé
- Par site
- Le tagwall


Top bi-hebdo:
- Ensemble
- Articles
- Revue
- Videos
- Twitter
- Auteurs


Articles :
- Par mot clé
- Par auteur
- Par organisme
- Le tagwall


Videos :
- Toutes
- Par mot clé
- Par site
- Le tagwall


Twitter :
- Tous
- Par mot clé
- Par compte
- Le tagwall


Commentaires :
- Breves
- Virus
- Failles
- Outils
- Tutoriels
- Tendances
- Acteurs
- Reportages
- Infrastructures
- Interviews
- Concours
- Livres
- Communiques


RSS/XML :
- Articles
- Commentaires
- Revue
- Revue FR
- Videos
- Twitter


RSS SecuObs :
- sécurité
- exploit
- windows
- attaque
- outil
- réseau


RSS Revue :
- security
- microsoft
- windows
- hacker
- attack
- network


RSS Videos :
- curit
- security
- biomet
- metasploit
- biometric
- cking


RSS Twitter :
- security
- linux
- botnet
- attack
- metasploit
- cisco


RSS Comments :
- Breves
- Virus
- Failles
- Outils
- Tutoriels
- Tendances
- Acteurs
- Reportages
- Infrastructures
- Interviews
- Concours
- Livres
- Communiques


RSS OPML :
- Français
- International











Revue de presse francophone :
- La faille Poodle du protocole SSL 3.0 expliquée par GlobalSign
- Alice Bob analyse la nouvelle vulnérabilité découverte par Google dans le protocole SSL 3.0 nommé POODLE
- Le CIGREF présente son dernier ouvrage lors de son Assemblée générale L'Entreprise 2020, à l'ère du numérique, enjeux et défis
- Brocade annonce de nouvelles solutions pour la réplication et lesreprises après sinistre pour les datacenters distants
- Les chercheurs de Check Point découvrent Binder source d'attaques potentielles de nouvelle génération sur Android
- Axis Communications annonce sa solution de vidéosurveillance à vision sur 360 et zoom
- La gestion des incidents de sécurité doit faire l'objet d'une démarche spécifique
- L'Agence Nationale des Titres Sécurisés ANTS choisit OpenTrust pour fluidifier la vérification d'identité des voyageurs aux frontières
- Barracuda étend sa gamme Barracuda NG Firewall avec le F1000 et son débit de 40 Gbps
- Tesuji antiSPAM lance l'anti-spam en challenge-response
- Projet de loi sur la santé Au fond, c est un peu closed data
- L Europe injecte 500 millions d euros dans les tuyaux du big data
- Une formation pour que big data ne rime plus avec charabia
- Open Data le projet de loi du gouvernement concernant les données de santé
- Fabrice Clerc, Président de 6Cure Water Torture, subir une attaque DDoS sans recevoir le moindre paquet

Dernier articles de SecuObs :
- Renaud Bidou (Deny All): "L'innovation dans le domaine des WAFs s'oriente vers plus de bon sens et d'intelligence, plus de flexibilité et plus d'ergonomie"
- Mises à jour en perspective pour le système Vigik
- Les russes ont-ils pwn le système AEGIS ?
- Le ministère de l'intérieur censure une conférence au Canada
- Saut d'air gap, audit de firmware et (in)sécurité mobile au programme de Cansecwest 2014
- GCHQ: Le JTRIG torpille Anonymous qui torpille le JTRIG (ou pas)
- #FIC2014: Entrée en territoire inconnu
- Le Sénat investit dans les monnaies virtuelles
- #LPM2013: Un nouvel espoir ?
- L'ANSSI durcit le ton

Revue de presse internationale :
- Surface Pro 3 Diary Entry 6 Is the Extended Service Plan Worth the Money
- Whisper CTO trashes reports that it tracks even those users who turn off geolocation
- Data Center Failure Conclusion
- Whisper, The Distortion Field
- Time to look inside
- China executes MITM attack against iCloud and Microsoft account holders
- How Lobby Groups Rejected the Canadian Government's Plan To Combat Patent Trolls
- Matt Fawcett on Forbes
- Akamai InfoSec at BASC 2014
- Facebook Dear DEA, please don t set up fake profiles to trap criminals
- The churn of information security staff is even more dangerous than the shortfalls in quality and quantity
- This gun makes and fires paper airplanes
- HP WebInspect Poodle check now available
- Obtaining Recovery Media for Your Microsoft Surface Tablet
- New Windows 10 Keyboard Shortcuts

Annuaire des videos
- FUZZING ON LINE PART THREE
- Official Maltego tutorial 5 Writing your own transforms
- Official Maltego tutorial 6 Integrating with SQL DBs
- Official Maltego tutorial 3 Importing CSVs spreadsheets
- install zeus botnet
- Eloy Magalhaes
- Official Maltego tutorial 1 Google s websites
- Official Maltego tutorial 4 Social Networks
- Blind String SQL Injection
- backdoor linux root from r57 php shell VPS khg crew redc00de
- How To Attaque Pc With Back Track 5 In Arabique
- RSA Todd Schomburg talks about Roundup Ready lines available in 2013
- Nessus Diagnostics Troubleshooting
- Panda Security Vidcast Panda GateDefender Performa Parte 2 de 2
- MultiPyInjector Shellcode Injection

Revue Twitter
- RT @fpalumbo: Cisco consistently leading the way ? buys vCider to boost its distributed cloud vision #CiscoONE
- @mckeay Looks odd... not much to go on (prob some slideshow/vid app under Linux)
- [SuggestedReading] Using the HTML5 Fullscreen API for Phishing Attacks
- RT @BrianHonan: Our problems are not technical but cultural. OWASP top 10 has not changed over the years @joshcorman #RSAC
- RT @mikko: Wow. Apple kernels actually have a function called PE_i_can_has_debugger:
- [Blog Spam] Metasploit and PowerShell payloads
- PinkiePie Strikes Again, Compromises Google Chrome in Pwnium Contest at Hack in the Box: For the second time thi...
- @mikko @fslabs y'all wldn't happen to have lat/long data sets for other botnets, wld you? Doing some research (free/open info rls when done)
- RT @nickhacks: Want to crash a remote host running Snow Leopard? Just use: nmap -P0 -6 --script=targets-ipv6-multicast-mld #wishiwaskidding
- An inexpensive proxy service called is actually a front for #malware distribution -

Mini-Tagwall
Revue de presse : security, microsoft, windows, hacker, attack, network, vulnerability, google, exploit, malware, internet, remote, iphone

+ de mots clés pour la revue de presse

Annuaires des videos : curit, security, biomet, metasploit, biometric, cking, password, windows, botnet, defcon, tutorial, crypt, xploit

+ de mots clés pour les videos

Revue Twitter : security, linux, botnet, attack, metasploit, cisco, defcon, phish, exploit, google, inject, server, firewall

+ de mots clés pour la revue Twitter

Top bi-hebdo des articles de SecuObs
- Le ministère de l'intérieur censure une conférence au Canada
- [Ettercap – Partie 3] Ettercap par l'exemple - Affaiblissement de protocoles et attaque par injection
- OSSTMM une méthodologie Open Source pour les audits de sécurité
- Une faille critique de Firefox expose les utilisateurs de Tor Browser Bundle
- EFIPW récupère automatiquement le mot de passe BIOS EFI des Macbook Pro avec processeurs Intel
- [Trames et paquets de données avec Scapy – Partie 1] Présentation
- La sécurité des clés USB mise à mal par USBDUMPER
- Mises à jour en perspective pour le système Vigik
- Renaud Bidou (Deny All): "L'innovation dans le domaine des WAFs s'oriente vers plus de bon sens et d'intelligence, plus de flexibilité et plus d'ergonomie"
- [Trames et paquets de données avec Scapy – Partie 3] Utilisation basique

Top bi-hebdo de la revue de presse

Top bi-hebdo de l'annuaire des videos
- Meterpreter encode pivot
- Metasploit Client Side Meterpreter with Pivot Demo
- Introducing Interceptor: The network tap and rogue wireless access point Hak5
- Comment creer un server botnet!!!!(Réseau de pc zombies)

Top bi-hebdo de la revue Twitter

Top des articles les plus commentés
- [Metasploit 2.x – Partie 1] Introduction et présentation
- Microsoft !Exploitable un nouvel outil gratuit pour aider les développeurs à évaluer automatiquement les risques
- Webshag, un outil d'audit de serveur web
- Les navigateurs internet, des mini-systèmes d’exploitation hors de contrôle ?
- Yellowsn0w un utilitaire de déblocage SIM pour le firmware 2.2 des Iphone 3G
- CAINE un Live[CD|USB] pour faciliter la recherche légale de preuves numériques de compromission
- Nessus 4.0 placé sous le signe de la performance, de l'unification et de la personnalisation
- [Renforcement des fonctions de sécurité du noyau Linux – Partie 1] Présentation
- [IDS Snort Windows – Partie 1] Introduction aux IDS et à SNORT
- Origami pour forger, analyser et manipuler des fichiers PDF malicieux

Tutoriels

English version with Google Translate

[Hacking Hardware - Partie 1] - Introduction et présentation

Par Nicolas Ruff, CCR EADS
Le 23/09/2006


Résumé : Comme le dit l'adage (qui fait partie des 10 lois fondamentales de la sécurité) : "If a bad guy has unrestricted physical access to your computer, it's not your computer anymore". Certes, mais en pratique comment cela se passe-t-il ? - Lire l'article



Comme le dit l'adage (qui fait partie des 10 lois fondamentales de la sécurité) [10Laws - lien ] :


"If a bad guy has unrestricted physical access to your computer, it's not your computer anymore".


Certes, mais en pratique comment cela se passe-t-il ? Beaucoup de rumeurs courent ici ou là, mais dans la pratique la majorité des consultants en sécurité informatique sont largement dépassés par le domaine des attaques matérielles.

L'objectif de ce tutoriel en 2 parties est de démystifier les attaques matérielles sans pour autant être un cours d'électronique complet. La première partie présente un tour d'horizon des attaques, tandis que la deuxième partie est un TP à réaliser chez soi.


Attaquer le matériel, par qui ?

Toute architecture logicielle, de la plus simple (la machine à états d'un digicode) jusqu'à la plus complexe (Internet) repose sur du matériel. Après le "tout numérique" (des microprocesseurs partout), on assiste depuis longtemps dans l'industrie au phénomène du "tout COTS" (Commercial Off-The-Shelf), c'est-à-dire pour résumer au PC sous Windows ou Linux, fût-il embarqué.

L'une des conséquences de cette tendance lourde, c'est que les systèmes embarqués sont de plus en plus facile à analyser car basés sur des technologies relativement "ouvertes".

Parallèlement, le prix des équipements électroniques "high tech" est en baisse, et il n'est pas impensable aujourd'hui pour un particulier de s'offrir un oscilloscope numérique ou un analyseur logique.

Il est donc raisonnable de penser que les attaques matérielles ne sont plus réservées aux gouvernements, mais que des concurrents ou des particuliers peuvent y avoir accès pour un prix raisonnable … seuls les domaine les plus pointus, tels que l'analyse de composants au microscope électronique, restent pour le moment inaccessibles.


Attaquer le matériel, pourquoi ?

Lorsqu'on parle d'attaques matérielles, il faut en fait distinguer 2 concepts complètement distincts : le matériel comme cible de l'attaque, ou le matériel comme moyen d'attaque ...


Le matériel comme cible

Cibles

Les cibles d'une attaque matérielle peuvent être nombreuses, même en se limitant aux domaines susceptibles d'intéresser un RSSI en entreprise. Citons par exemple :

Les consommables informatiques, tels que les cartes magnétiques, les systèmes RFID, les cartes à puce, les clés USB "sécurisées" ou "chiffrantes", les dongles de protection logicielle, ...

Par exemple, les attaques sur les systèmes RFID ont été largement médiatisées ces derniers temps, que ce soient les clés de voiture sans contact [RFID - lien ] ou les passeports électroniques [Passeport - lien ].

Les systèmes unitaires (cartes ou processeurs), avec pour application l'overclocking ou le débridage de processeurs.


Quelques exemples :

Il est possible de transformer un Athlon XP en Athlon MP par une simple soudure [Athlon - lien ].

Il est possible d'extraire le code d'un microcontrôleur malgré le bit de protection, en faisant varier la tension d'alimentation [uC - lien ]. Cette technique a été largement utilisée pour cloner les clones (!) de cartes satellites.

Les systèmes complets, tels que les terminaux de paiement, les terminaux d'accès (décodeurs, modems ADSL) ou les consoles de jeu.


Objectifs

Les objectifs d'une attaque matérielle peuvent être nombreux. Je ne me prononcerais pas sur les motivations, qui peuvent être crapuleuses ou au contraire parfaitement honnêtes ! On peut citer par exemple :

- Evaluer la sécurité d'un système matériel dans le cadre d'une analyse de risque globale. Ex. évaluer la résistance de la protection BIOS d'un portable en cas de vol.

- Bien entendu la démarche est symétrique pour un attaquant. Ex. casser la protection BIOS d'un portable après l'avoir volé …

- Comprendre le fonctionnement d'un système pour l'améliorer ou l'utiliser plus efficacement. Ex. overclocking, travaux du projet OpenWRT [OpenWRT - lien ], etc.

En résumé, il est fort probable que tout le monde (en tout cas tous les lecteurs de cet article :) ait un jour eu une bonne raison d'analyser un système matériel !


Le matériel comme moyen

Accès bas niveau

Le matériel peut également servir d'outil d'attaque dans de nombreux cas. En effet, avoir accès au matériel (la couche 1 du modèle OSI dans le cas d'un matériel réseau) permet de réaliser des attaques au plus bas niveau du protocole utilisé. Quelques exemples d'attaques réalisables :

Ecouter la phase d'association du protocole BlueTooth à l'aide d'un dongle FTE [FTE - lien ].

Provoquer un déni de service complet sur les communications dans la bande des 2,4 GHz (WiFi et BlueTooth) à l'aide d'un dongle WiSpy [WiSpy - lien ].






Emuler n'importe quel périphérique USB et injecter des données à tous les niveaux du protocole, à l'aide d'une carte à base de microcontrôleur.






Optimisation des attaques

Pour les tâches simples et/ou répétitives, le matériel est également beaucoup plus efficace que le logiciel. Dans cette catégorie d'attaques rentrent aussi bien les keyloggers matériels que les systèmes de cassage de clés de chiffrement.

A titre d'exemple, les cartes à base de FPGA Virtex-4 de la société PicoComputing [Pico - lien ] offrent une puissance de calcul de 50 million de mots de passe Windows LanManager par seconde en consommant 5 Watts (à comparer avec les 2 million de clés/seconde sur un PC de bureau récent, consommant dans les 300 Watts).






Attaquer le matériel, comment ?

Analyse des composants

Bien entendu, analyser des systèmes électroniques requière des compétences certaines en électronique ... Toutefois, dans le cadre de l'analyse de systèmes informatiques, pas la peine de s'y connaitre en théorie du signal, de simples notions en électronique numérique suffisent en général.

L'une des étapes clés est l'identification des composants utilisés, afin de cerner les fonctions essentielles du produit. Normalement, toutes les notices sont librement téléchargeables sur Internet. Avec l'expérience, on se rend compte que les designs réutilisent souvent les mêmes concepts et les mêmes composants :

- Les circuits 74* sont des circuits logiques de base ;
- Les circuits BCM* sont des chips "tout en un" de la société BroadCom, à cœur MIPS ;
- Les circuits PIC* ou AT* sont des microcontrôleurs des sociétés MicroChip et ATMEL, respectivement ;
- Le MAX-232 est utilisé pour convertir les niveaux logiques TTL (0/+5V) en niveaux logiques RS-232 (souvent -12V/+12V) et réciproquement ;
- La société Xilinx est spécialisée dans les FPGA (composants logiques programmables) ;
- Etc.

Les annotations imprimées directement sur la carte mère peuvent également s'avérer d'une grande utilité !

Une idée générale du schéma d'architecture permet d'identifier les points clés de l'analyse : mémoires non volatiles contenant du microcode, ports de débogage, ports d'entrée/sortie, etc.


La norme RS-232

La majorité des systèmes embarquant un système d'exploitation Linux ou VxWorks disposent d'un port console, destiné aussi bien à l'affichage des logs qu'au débogage.

Ce port n'est parfois pas apparent sur le système final, mais relativement simple à identifier sur la carte mère, surtout lorsque le circuit MAX-232 est utilisé. En cas de doute, une analyse à l'oscilloscope permet de reconnaître les trames caractéristiques d'un port série.

Une fois la connexion établie avec le PC, il est en général possible d'obtenir des informations essentielles telle que le log de démarrage de l'équipement. Le fin du fin est d'obtenir un shell sans authentification sur ce port !


La norme JTAG

La norme JTAG [JTAG - lien ] a été conçue initialement pour effectuer des tests électriques sur des systèmes complexes (ex. composants montés en surface, circuits imprimés multicouches). En pratique elle se matérialise par un bus série et un jeu de commandes.

Cette norme a ensuite été étendue par de nombreux fabriquants pour y ajouter des commandes de débogage in-circuit donnant accès directement au cœur du microprocesseur. Comme le dit la page Wikipedia consacrée au sujet, il s'agit d'une backdoor parfaite !

Il est quasiment impossible de rencontrer un système un tant soit peu complexe qui ne contienne pas un port JTAG. Par ailleurs il existe des logiciels gratuits permettant d'exploiter les fonctions JTAG, comme l'utilitaire Debrick [Debrick - lien ] du projet OpenWRT.

Muni de ce logiciel et d'un fer à souder, il devient possible de se brancher au cœur de n'importe quelle architecture supportée, sans démonter un seul composant !


Autres ressources dans ce dossier

[Hacking Hardware - Partie 2] - Exemple d'attaque spoofer une adresse MAC lien

[Hacking Hardware - Partie 3] - Opérations de lecture lien

[Hacking Hardware - Partie 4] - Opérations d'écriture, test et conclusion lien


Les mots clés pour les articles publiés sur SecuObs : présentation
Les articles de la revue de presse sur les mots clés : hardware
Les videos sur SecuObs pour les mots clés : hardware
Les éléments de la revue Twitter pour les mots clés : hardware
Voir tous les articles de "Nicolas Ruff" publiés sur SecuObs (9 résultats)
Voir tous les articles publiés par l'organisme "CCR EADS" sur SecuObs (4 résultats)


- Article suivant : [Hacking Hardware - Partie 2] - Exemple d'attaque spoofer une adresse MAC
- Article précédent : Les formats annexes du web sont ils sur ?
- Article suivant dans la catégorie Tutoriels : [Hacking Hardware - Partie 2] - Exemple d'attaque spoofer une adresse MAC
- Article précédent dans la catégorie Tutoriels : [WiShMaster - partie 7] Résultat de RConnect avec des firewalls personnels et conclusion

Les derniers commentaires publiés pour cet article:
- Diebold voting machines vulnerable to remote tampering via man-in-the-middle attack ...
- ESRT @CiscoSecurity - Using Pogoplug to build a 50 dollars disposable backdoor ...
- Upverter A new tool for open-source hardware ...
- ESRT @tomaszmiklas - Home made USB duplicator - cool ...
- SDHC memory card with wireless LAN ...

Les derniers commentaires de la catégorie Tutoriels:
- UPDATE Snort 2.9.1.1 ...
- Apache Issues Patch To Stop Reverse-Proxy Bypass Attack ...
- ESRT @HackerTheDude @r0bertmart1nez @xanda @morenops - Kernel hacking the BSD way, new post ...
- ESRT @room362 - The Dirty Little Secrets They Didn't Teach You In Pentesting Class ...
- ESRT @jcran @dkarg - Metasploit Payloads VS Libemu - Alienvault Labs ...

Les derniers articles de la catégorie Tutoriels :
- PktAnon un framework pour l anonymat des traces PCAP
- [NessusWX – Partie 2] Audits et conclusion
- [NessusWX – Partie 1] Introduction, installation et configuration
- [IDS Snort Windows – Partie 4] Conclusion et webographie
- [IDS Snort Windows – Partie 3] Exemple de fichier de configuration
- [IDS Snort Windows – Partie 2] Installation et configuration
- [IDS Snort Windows – Partie 1] Introduction aux IDS et à SNORT
- [Sécurité et PHP - Partie 5] Astuces
- [Sécurité et PHP - Partie 4] Remote PHP Vulnerabilty Scanner
- [Sécurité et PHP - Partie 3] Les failles PHP




SecuToolBox :

Mini-Tagwall des articles publiés sur SecuObs :

Mini-Tagwall de l'annuaire video :

Mini-Tagwall des articles de la revue de presse :

Mini-Tagwall des Tweets de la revue Twitter :