Chercher :
Newsletter :  


Revues :
- Presse
- Presse FR
- Vidéos
- Twitter
- Secuobs





Sommaires :
- Tendances
- Failles
- Virus
- Concours
- Reportages
- Acteurs
- Outils
- Breves
- Infrastructures
- Livres
- Tutoriels
- Interviews
- Podcasts
- Communiques
- USBsploit
- Commentaires


Revue Presse:
- Tous
- Francophone
- Par mot clé
- Par site
- Le tagwall


Top bi-hebdo:
- Ensemble
- Articles
- Revue
- Videos
- Twitter
- Auteurs


Articles :
- Par mot clé
- Par auteur
- Par organisme
- Le tagwall


Videos :
- Toutes
- Par mot clé
- Par site
- Le tagwall


Twitter :
- Tous
- Par mot clé
- Par compte
- Le tagwall


Commentaires :
- Breves
- Virus
- Failles
- Outils
- Tutoriels
- Tendances
- Acteurs
- Reportages
- Infrastructures
- Interviews
- Concours
- Livres
- Communiques


RSS/XML :
- Articles
- Commentaires
- Revue
- Revue FR
- Videos
- Twitter


RSS SecuObs :
- sécurité
- exploit
- windows
- attaque
- outil
- microsoft


RSS Revue :
- security
- microsoft
- windows
- hacker
- attack
- network


RSS Videos :
- curit
- security
- biomet
- metasploit
- biometric
- cking


RSS Twitter :
- security
- linux
- botnet
- attack
- metasploit
- cisco


RSS Comments :
- Breves
- Virus
- Failles
- Outils
- Tutoriels
- Tendances
- Acteurs
- Reportages
- Infrastructures
- Interviews
- Concours
- Livres
- Communiques


RSS OPML :
- Français
- International











Revue de presse francophone :
- Jeux concours
- Vigilance - GnuPG obtention d'information via OpenPGP Format, analysé le 07 05 2015
- Pure Storage offre de nouvelles opportunités grâce à l'évolution de son programme partenaires mondial P3
- Appel à Communication Conférence CLUSIF organisée le mercredi 17 juin à 16h La sensibilisation pour qui, pourquoi et comment
- Phishing-Initiative Luxembourg inauguré à l'occasion de l'ICTSpring Europe 2015
- Tanguy de Coatpont, Kaspersky Lab Sécurité informatique, l'approche proactive reste la meilleure défense
- Frédéric Braibant, Nomios Defense-in-Depth vs Kill Chain, oui mais
- BalaBit annonce la disponibilité de la nouvelle version de sa solution syslog-ng Premium Edition conçue pour les environnements big data
- Vigilance - Drupal Dynamic display block obtention d'information, analysé le 07 05 2015
- Vigilance - Drupal Entityform Block accès en écriture, analysé le 07 05 2015
- SMS spammers hide adult site URLs in YouTube videos
- Nomad Vault Un réseau privé virtuel sécurisé accessible avec une clé USB
- 1- 3 septembre Palais des Congrès de Paris Le Smart Countries Cities Congress
- 25 juin Paris Conférence Alliance Green IT
- Pierre Poggi, WatchGuard Bénéficier des Bonnes Informations peut Améliorer la Sécurité de votre Réseau. La Preuve en Cinq Points

Dernier articles de SecuObs :
- Renaud Bidou (Deny All): "L'innovation dans le domaine des WAFs s'oriente vers plus de bon sens et d'intelligence, plus de flexibilité et plus d'ergonomie"
- Mises à jour en perspective pour le système Vigik
- Les russes ont-ils pwn le système AEGIS ?
- Le ministère de l'intérieur censure une conférence au Canada
- Saut d'air gap, audit de firmware et (in)sécurité mobile au programme de Cansecwest 2014
- GCHQ: Le JTRIG torpille Anonymous qui torpille le JTRIG (ou pas)
- #FIC2014: Entrée en territoire inconnu
- Le Sénat investit dans les monnaies virtuelles
- #LPM2013: Un nouvel espoir ?
- L'ANSSI durcit le ton

Revue de presse internationale :
- California Votes To Ban Microbeads
- NY Nurse took patient info to new employer and no, it s not the Jacobi Medical Center breach
- Hall County Sheriff s Office deputy charged with computer invasion of privacy
- WSJ Crowdsources Investigation of Hillary Clinton Emails
- Forbidden Fruit Machine
- New Gold Sponsors Lookingglass CyberSponse
- FIRST Welcomes Two New Gold Sponsors NC4 and AIRBUS
- Apple Store app 2FA
- Question from The Audience HIPAA on Data and Record Retention
- Friday Squid Blogging Giant Squid Washes Up in New Zealand
- Adult dating site hack exposes sexual secrets of millions
- The wider world of security research output webinars
- Short Takes Daily What s going on in the world of Microsoft for Friday, May 22, 2015
- 'Prisonized' Neighborhoods Make Recidivism More Likely
- Selling on your Android

Annuaire des videos
- FUZZING ON LINE PART THREE
- Official Maltego tutorial 5 Writing your own transforms
- Official Maltego tutorial 6 Integrating with SQL DBs
- Official Maltego tutorial 3 Importing CSVs spreadsheets
- install zeus botnet
- Eloy Magalhaes
- Official Maltego tutorial 1 Google s websites
- Official Maltego tutorial 4 Social Networks
- Blind String SQL Injection
- backdoor linux root from r57 php shell VPS khg crew redc00de
- How To Attaque Pc With Back Track 5 In Arabique
- RSA Todd Schomburg talks about Roundup Ready lines available in 2013
- Nessus Diagnostics Troubleshooting
- Panda Security Vidcast Panda GateDefender Performa Parte 2 de 2
- MultiPyInjector Shellcode Injection

Revue Twitter
- RT @fpalumbo: Cisco consistently leading the way ? buys vCider to boost its distributed cloud vision #CiscoONE
- @mckeay Looks odd... not much to go on (prob some slideshow/vid app under Linux)
- [SuggestedReading] Using the HTML5 Fullscreen API for Phishing Attacks
- RT @BrianHonan: Our problems are not technical but cultural. OWASP top 10 has not changed over the years @joshcorman #RSAC
- RT @mikko: Wow. Apple kernels actually have a function called PE_i_can_has_debugger:
- [Blog Spam] Metasploit and PowerShell payloads
- PinkiePie Strikes Again, Compromises Google Chrome in Pwnium Contest at Hack in the Box: For the second time thi...
- @mikko @fslabs y'all wldn't happen to have lat/long data sets for other botnets, wld you? Doing some research (free/open info rls when done)
- RT @nickhacks: Want to crash a remote host running Snow Leopard? Just use: nmap -P0 -6 --script=targets-ipv6-multicast-mld #wishiwaskidding
- An inexpensive proxy service called is actually a front for #malware distribution -

Mini-Tagwall
Revue de presse : security, microsoft, windows, hacker, attack, network, vulnerability, google, exploit, malware, internet, remote, iphone

+ de mots clés pour la revue de presse

Annuaires des videos : curit, security, biomet, metasploit, biometric, cking, password, windows, botnet, defcon, tutorial, crypt, xploit

+ de mots clés pour les videos

Revue Twitter : security, linux, botnet, attack, metasploit, cisco, defcon, phish, exploit, google, inject, server, firewall

+ de mots clés pour la revue Twitter

Top bi-hebdo des articles de SecuObs
- [Hacking Hardware - Partie 1] - Introduction et présentation
- Hyperion, chiffrement AES-128 et mises en conteneurs de fichiers Portable Executable 32-bit
- [Ettercap – Partie 2] Ettercap par l'exemple - Man In the Middle et SSL sniffing
- Mises à jour en perspective pour le système Vigik
- [Sécurité et PHP - Partie 3] Les failles PHP
- [Infratech - release] version 0.6 de Bluetooth Stack Smasher
- Les russes ont-ils pwn le système AEGIS ?
- [Ettercap – Partie 1] Introduction et rappels
- [Ettercap – Partie 3] Ettercap par l'exemple - Affaiblissement de protocoles et attaque par injection
- OSSTMM une méthodologie Open Source pour les audits de sécurité

Top bi-hebdo de la revue de presse
- 20 Mai Paris conférence GCIC L'Intelligence Economique d'Entreprise au défi du numérique
- 18 juin 2015 Cnam à  Paris - Colloque ENSAE Alumni Le Individu, données et société connectée Opportunités, risques et confiance
- Review UndoDB, a reversible debugger
- Hervé DHELIN, EfficientIP Les Responsables Sécurité Informatique au supplice face aux attaques sophistiquées des hackers
- 5 Reasons HTTPOnly won't save you
- tftp3.pcap
- Log Results of Successful IIS6 WebDAV Zero Day Attacks
- Vigilance - Fortinet FortiClient deux vulnérabilités, analysé le 29 01 2015
- Frank Charvet arrive chez Nutanix
- Operation RussianDoll Adobe Windows Zero-Day Exploits LikelyLeveraged by Russia s APT28 in Highly-Targeted Attack

Top bi-hebdo de l'annuaire des videos
- Cybercrime series Part 2 of 4 Wireless ID Theft
- YouTube wireshark wireless password sniffing
- Sickness Meterpreter Hashdump
- kali linux Collecte d adresses Email avec Metasploit
- Tutoriel Supprimer Cacaoweb Botnet
- Backtrack 5r3 Armitage Metasploit
- Comment creer un server botnet!!!!(Réseau de pc zombies)
- Comment Pirater Un Ordinateur Avec Ubuntu Metasploit
- configuration in gns3 dual wan setup and vmware pfsense 2 0 lusca cache
- install zeus botnet

Top bi-hebdo de la revue Twitter
- Cisco's 2009 Annual Security Report - - (NB: I am emp by Cisco)
- RT @id084895: PBX #hacking moves into the professional domain as arrests stack up (a golden oldie #security)
- PinkiePie Strikes Again, Compromises Google Chrome in Pwnium Contest at Hack in the Box: For the second time thi...
- RT @ Sniffing Browser History with NO Javascript! (via @msuiche)
- Released pvefindaddr v2.0.13 - - minor updates
- RT @hdmoore: Happy 6th Birthday Metasploit.com! -
- Newly discovered zero-day exploit bypasses UAC in Windows (bug in win32k.sys)
- crack.pl: md5/sha1 cracker/ rainbowtable generator
- RT @b3h3m0th: [pdf] Kernel Hacking; Introduction to Linux Kernel 2.6How to write a Rootkit (very good work)
- IC-Discover DNS Mining Tool interesting :)

Top des articles les plus commentés
- [Metasploit 2.x – Partie 1] Introduction et présentation
- Microsoft !Exploitable un nouvel outil gratuit pour aider les développeurs à évaluer automatiquement les risques
- Webshag, un outil d'audit de serveur web
- Les navigateurs internet, des mini-systèmes d’exploitation hors de contrôle ?
- Yellowsn0w un utilitaire de déblocage SIM pour le firmware 2.2 des Iphone 3G
- CAINE un Live[CD|USB] pour faciliter la recherche légale de preuves numériques de compromission
- Nessus 4.0 placé sous le signe de la performance, de l'unification et de la personnalisation
- [Renforcement des fonctions de sécurité du noyau Linux – Partie 1] Présentation
- [IDS Snort Windows – Partie 1] Introduction aux IDS et à SNORT
- Origami pour forger, analyser et manipuler des fichiers PDF malicieux

Tutoriels

English version with Google Translate

[Blink - partie 1] Présentation, installation et mises à jour

Par Rédaction, secuobs.com
Le 06/09/2006


Résumé : La suite d’outils Blink se présente comme un centre de sécurité pour les systèmes d’exploitation Windows. Il peut être, au choix, déployé sur des postes utilisateurs isolés (tels les postes de particuliers) ou sur de larges infrastructures. - Lire l'article



La société eEye ( lien ) est spécialisée dans les solutions de sécurité d’infrastructures et postes utilisateurs. Elle propose entre autres, des solutions de protection, d’analyse, ou de tests d’intrusion.

Nous tenons tout d'abord à les remercier d'avoir répondu rapidement et favorablement à notre demande de mise à disposition d'une version non limitée de la suite d'outils Blink afin de mener nos tests.

A noter qu'une version "Personal" est mise gratuitement à disposition de tous lien

Blink se présente comme un centre de sécurité pour les systèmes d’exploitation Windows. Il peut être, au choix, déployé sur des postes utilisateurs isolés (tels les postes de particuliers) ou sur de larges infrastructures.

Dans ce dernier cas, les « agents » qui sont déployés sur les différentes machines de l’infrastructure remontent les informations vers des consoles de sécurité qui centralisent les événements liés à la sécurité.

Dans le même temps, des packages ou politiques de sécurité sont « redescendus » vers les clients afin de centraliser la gestion. De plus, il est possible de remonter la journalisation vers des REM events managers.

Blink peut être vu comme un centre de sécurité évolué pour Windows. Il couvre de nombreuses menaces de sécurité et propose un firewall « système » (filtrage stateful des flux), un firewall applicatif permettant de restreindre par application, les flux sortants.

Des inspections « protocolaires » sont réalisées afin de détecter, dans plusieurs protocoles connus, des menaces telles que des tentatives d’exploitation de vulnérabilités (buffer overflows, bugs de format, etc.), des tentatives de phishing (arnaques électroniques consistant à se faire passer pour des tiers : banques, sites de ventes aux enchères, etc. afin de récupérer des données personnelles).

Une base de signatures (attaques, malwares, spywares, etc.) est très régulièrement mise à jour et permet de se prévenir d’un grand nombre d’attaques circulant sur Internet.

Il est également possible d’évaluer de façon « active » la sécurité d’une machine avec des tests de vulnérabilités locales. Un rapport détaillé est alors généré avec les contre-mesures associées permettant de corriger les vulnérabilités ou les faiblesses de la machine locale (mots de passe Lanman, NTLM v2, etc.). Cette option est en fait l’intégration partielle du produit Retina, de la même société, dans Blink.

La diversité des solutions proposées dans Blink est remarquable et le niveau de « finitions » du logiciel le rend très souple, tant dans son utilisation au niveau administration, qu’au niveau de la transparence assurée pour l’utilisateur final.

En effet, celui-ci ne nécessite aucune compétence pointue dans le domaine de la sécurité. Le niveau de personnalisation des configurations se montre cependant important, et il est par exemple aisé de rajouter des règles de filtrage, des politiques de sécurité, etc.

Grâce à ces fonctionnalités, Blink réussit le pari de toucher tant les utilisateurs novices que ceux disposant de plus de compétences dans le domaine de la sécurité.

Ce dossier présentera le produit Blink sur un poste utilisateur. Toutes les options décrites ci après peuvent être généralisées à une infrastructure via une administration centralisée.

Notons également l’abondance de la documentation fournie avec ce produit qui permet une prise en main très rapide. Des « tutoriaux » sous forme de vidéos au format flash sont également disponibles sur le site officiel d’eEye.

L’installation de Blink est très aisée et s’opère classiquement via un installer Windows. L’un des points intéressants lors de l’installation est la possibilité d’activer des mises à jours régulières par défaut. Il faudra donc cocher la checkbox prévue à cet effet :



Figure 1 : Installation de Blink



Puis le mode de remontée des alertes devra être choisi. Attention, il ne s’agit en aucun cas d’une option sans intérêt puisqu’elle influencera directement l’interaction avec l’utilisateur ou l’administrateur.

Si un utilisateur expert en sécurité pourra en effet faire la part des choses lors d’alertes remontées, et pourra connaître ou identifier l’origine des flux sortants ou des comportements suspects, un utilisateur sans connaissance particulière, aura en revanche le réflexe désormais bien connu du « j’accepte, puis je clique sur suivant puis…. » sans même lire les informations affichées.

Etant donné qu’il est difficile de décrire un comportement suspect sans fournir un minimum d’informations techniques, l’utilisateur devra donc faire des choix très importants quant à la sécurité de sa machine. Il vaut donc parfois mieux restreindre au maximum les options proposées aux utilisateurs pour s’assurer de l’effectivité de Blink.



Figure 2: Interaction de Blink avec l'utilisateur



S’ensuivent quelques éléments de configuration de Blink, tels que les différents modules à activer lors du démarrage (IPS, firewall système, firewall applicatif, protections anti-phishing, protections applicatives, etc…).

En cas de non existence d’une règle de filtrage, Blink réagira selon le mode retenu ci-dessous : « Specify the default action to take if no application level firewall rule exists ». Puis la policy par défaut du firewall système (stateful) doit être définie. Attention, il s’agit ici d’un paramètre très important !

Il est primordial de sélectionner « Deny the system permission to make the connection », sans quoi lors de la non existence d’une règle (les règles sont parcourues séquentiellement jusqu’à matcher l’une d’entre elles), un paquet serait autorisé à entrer ou sortir de l’interface réseau. Il est donc évident que le comportement à adopter est de :

1.Bloquer l’intégralité du trafic ;
2.Ajouter des règles précises sur les flux autorisés (dans le meilleur des cas : dissocier le trafic entrant et sortant en fixant une politique par défaut de type deny pour chaque sens.



Figure 3: Activation des modules Blink et politique par défaut



Lors de la fin de l’installation, un message d’information important s’affiche pour avertir l’utilisateur que, par manque de définitions de règles, le firewall sera lancé en mode passif (comprenez non actif) et que l’administrateur Blink devra l’activer manuellement après avoir défini un set de règles correspondant aux flux nécessaires sur son réseau :



Figure 4: Alerte Blink



L’outil « eEye auto-update » permet de définir la politique des mises à jour (fréquence, etc.). L’outil est disponible dans le menu Démarrer, Applications, puis dans le dossier « eEye Digital Security » :



Figure 5 : eEye auto-update



Blink se présente avec une interface soignée proche de ce qu’il est possible de trouver dans les menus accessibles dans le panneau de configuration Windows. Son ergonomie soignée rend la configuration aisée et rapide. Le menu de base (« Home » dans l’interface) regroupe les différentes fonctions que propose le logiciel :

- Filtrage « système » stateful. Il propose les fonctions classiques de firewalling, indépendantes des applications qui initient les connexions ou qui sont en écoute sur la machine locale (respectivement output et input) ;

- Filtrage applicatif permettant d’associer une application (ou un processus système) à un flux ;

- IPS (Intrusion Prevention System), permettant de bloquer, en fonctions de « signatures » prédéfinies (patterns, longueurs, valeurs contenues dans des champs spécifiques à des protocoles applicatifs, etc.) des paquets pouvant être hostiles (codes malveillants, dénis de service, ou autres) ;

- Protection contre le vol d’identité et des données sensibles (phishing) ;

* Protection anti-spywares ;
* Protection applicative : appels systèmes douteux, dépassements de tampons (buffer overflows), etc. ;
* Scanner de vulnérabilités locales ;
* White/Black lists d’hôtes, de réseaux, ou de plages d’adresses ;
* Journalisation.



Figure 6: Interface principale



L’icône « Logs » permet de visualiser l’ensemble des alertes remontées et « Options » ouvre une fenêtre regroupant l’ensemble des modes de Blink regroupés dans des onglets différents. Les chapitres suivants proposent une présentation de tous ces modes.


Les autres ressources de ce dossier :

[Blink - partie 2] Configuration du filtrage réseau & du filtrage applicatif - lien
[Blink - partie 3] Protection contre le phising & Système de Détection d'intrusion - lien
[Blink - partie 4] Protection applicative, anti-spyware & journalisation - lien
[Blink - partie 5] Scanner de vulnérabilités et conclusions du dossier - lien




- Article suivant : [Blink - partie 2] Configuration du filtrage réseau & du filtrage applicatif
- Article précédent : [Auditer son réseau Windows - partie 5] Conclusion : Une moyenne avant contrôle total du domaine Windows de 20 minutes
- Article suivant dans la catégorie Tutoriels : [Blink - partie 2] Configuration du filtrage réseau & du filtrage applicatif
- Article précédent dans la catégorie Tutoriels : [Auditer son réseau Windows - partie 5] Conclusion : Une moyenne avant contrôle total du domaine Windows de 20 minutes


Les derniers commentaires de la catégorie Tutoriels:
- UPDATE Snort 2.9.1.1 ...
- Apache Issues Patch To Stop Reverse-Proxy Bypass Attack ...
- ESRT @HackerTheDude @r0bertmart1nez @xanda @morenops - Kernel hacking the BSD way, new post ...
- ESRT @room362 - The Dirty Little Secrets They Didn't Teach You In Pentesting Class ...
- ESRT @jcran @dkarg - Metasploit Payloads VS Libemu - Alienvault Labs ...

Les derniers articles de la catégorie Tutoriels :
- PktAnon un framework pour l anonymat des traces PCAP
- [NessusWX – Partie 2] Audits et conclusion
- [NessusWX – Partie 1] Introduction, installation et configuration
- [IDS Snort Windows – Partie 4] Conclusion et webographie
- [IDS Snort Windows – Partie 3] Exemple de fichier de configuration
- [IDS Snort Windows – Partie 2] Installation et configuration
- [IDS Snort Windows – Partie 1] Introduction aux IDS et à SNORT
- [Sécurité et PHP - Partie 5] Astuces
- [Sécurité et PHP - Partie 4] Remote PHP Vulnerabilty Scanner
- [Sécurité et PHP - Partie 3] Les failles PHP




SecuToolBox :

Mini-Tagwall des articles publiés sur SecuObs :

Mini-Tagwall de l'annuaire video :

Mini-Tagwall des articles de la revue de presse :

Mini-Tagwall des Tweets de la revue Twitter :