Chercher :
Newsletter :  


Revues :
- Presse
- Presse FR
- Vidéos
- Twitter
- Secuobs





Sommaires :
- Tendances
- Failles
- Virus
- Concours
- Reportages
- Acteurs
- Outils
- Breves
- Infrastructures
- Livres
- Tutoriels
- Interviews
- Podcasts
- Communiques
- USBsploit
- Commentaires


Revue Presse:
- Tous
- Francophone
- Par mot clé
- Par site
- Le tagwall


Top bi-hebdo:
- Ensemble
- Articles
- Revue
- Videos
- Twitter
- Auteurs


Articles :
- Par mot clé
- Par auteur
- Par organisme
- Le tagwall


Videos :
- Toutes
- Par mot clé
- Par site
- Le tagwall


Twitter :
- Tous
- Par mot clé
- Par compte
- Le tagwall


Commentaires :
- Breves
- Virus
- Failles
- Outils
- Tutoriels
- Tendances
- Acteurs
- Reportages
- Infrastructures
- Interviews
- Concours
- Livres
- Communiques


RSS/XML :
- Articles
- Commentaires
- Revue
- Revue FR
- Videos
- Twitter


RSS SecuObs :
- sécurité
- exploit
- windows
- attaque
- outil
- réseau


RSS Revue :
- security
- microsoft
- windows
- hacker
- attack
- network


RSS Videos :
- curit
- security
- biomet
- metasploit
- biometric
- cking


RSS Twitter :
- security
- linux
- botnet
- attack
- metasploit
- cisco


RSS Comments :
- Breves
- Virus
- Failles
- Outils
- Tutoriels
- Tendances
- Acteurs
- Reportages
- Infrastructures
- Interviews
- Concours
- Livres
- Communiques


RSS OPML :
- Français
- International











Revue de presse francophone :
- Vigilance - Junos Cross Site Scripting de J-Web, analysé le 09 04 2014
- Vigilance - Drupal Revisioning obtention d'information, analysé le 09 04 2014
- Vigilance - Drupal SimpleCorp Cross Site Scripting, analysé le 09 04 2014
- Vigilance - Drupal Skeleton Cross Site Scripting, analysé le 09 04 2014
- Vigilance - Joomla Com_inneradmission injection SQL, analysé le 09 04 2014
- Vigilance - Junos déni de service via IGMP, analysé le 09 04 2014
- Vigilance - Junos Cross Site Scripting de J-Web, analysé le 09 04 2014
- Vigilance - Junos déni de service via Dynamic IPsec VPN, analysé le 09 04 2014
- Vigilance - Junos déni de service via MPC, analysé le 09 04 2014
- Vigilance - Junos déni de service via EWF, analysé le 09 04 2014
- Vigilance - Drupal BlueMasters Cross Site Scripting, analysé le 09 04 2014
- Bitdefender et Point Service Mobiles s associent pour améliorer la sécurité des utilisateurs Android
- Hitachi Data Systems annonce de nouvelles avancées logicielles et matérielles
- Numergy a été retenue par Mégalis Bretagne pour participer à la rénovation de sa plateforme régionale de services d'administration numérique
- Emerson Network Power, entreprise d'Emerson lance Trellis Process Manager

Dernier articles de SecuObs :
- Les russes ont-ils pwn le système AEGIS ?
- Le ministère de l'intérieur censure une conférence au Canada
- Saut d'air gap, audit de firmware et (in)sécurité mobile au programme de Cansecwest 2014
- GCHQ: Le JTRIG torpille Anonymous qui torpille le JTRIG (ou pas)
- #FIC2014: Entrée en territoire inconnu
- Le Sénat investit dans les monnaies virtuelles
- #LPM2013: Un nouvel espoir ?
- L'ANSSI durcit le ton
- Assises 2013: Nouvel élan de jeunesse
- OWASP Framework Security Project, répertorier et fixer les contrôles de sécurité manquants

Revue de presse internationale :
- Reconnect to Azure Virtual Machine
- Cloud Security in 2014 Virtual Walls
- Legacy and Cloud IAM solutions The need to co-exist
- Zero-Day Attacks are not the same as Zero-Day Vulnerabilities
- The Edge Show 100 milestone. Azure Automation with Joey Levy. Edge
- Tips On Dying a Wig for a Borderlands 2 Cosplay
- Meet the Tech-Savviest Legislators in the U.S. Interactive Map
- Hackers' Group May Be Behind Cyber Attack on Boston Hospital
- Big tech companies donate millions to help with Heartbleed crisis
- Plaid CTF 2014 harry_potter Challenge
- 3D Printing Tips 3D Printing 101 Learn the Basics and Get Started 3DThursday 3DPrinting
- Leica Camera spends 45 minutes polishing the new Leica T by hand video
- Number of Sites Vulnerable to Heartbleed Plunges by Two-Thirds
- 5 Surprising Career Tips You Never Got 25-Year-Veteran Exec Opens Kimono Annalisa Camarillo
- Clapper muzzles supporters not critics

Annuaire des videos
- FUZZING ON LINE PART THREE
- Official Maltego tutorial 5 Writing your own transforms
- Official Maltego tutorial 6 Integrating with SQL DBs
- Official Maltego tutorial 3 Importing CSVs spreadsheets
- install zeus botnet
- Eloy Magalhaes
- Official Maltego tutorial 1 Google s websites
- Official Maltego tutorial 4 Social Networks
- Blind String SQL Injection
- backdoor linux root from r57 php shell VPS khg crew redc00de
- How To Attaque Pc With Back Track 5 In Arabique
- RSA Todd Schomburg talks about Roundup Ready lines available in 2013
- Nessus Diagnostics Troubleshooting
- Panda Security Vidcast Panda GateDefender Performa Parte 2 de 2
- MultiPyInjector Shellcode Injection

Revue Twitter
- RT @fpalumbo: Cisco consistently leading the way ? buys vCider to boost its distributed cloud vision #CiscoONE
- @mckeay Looks odd... not much to go on (prob some slideshow/vid app under Linux)
- [SuggestedReading] Using the HTML5 Fullscreen API for Phishing Attacks
- RT @BrianHonan: Our problems are not technical but cultural. OWASP top 10 has not changed over the years @joshcorman #RSAC
- RT @mikko: Wow. Apple kernels actually have a function called PE_i_can_has_debugger:
- [Blog Spam] Metasploit and PowerShell payloads
- PinkiePie Strikes Again, Compromises Google Chrome in Pwnium Contest at Hack in the Box: For the second time thi...
- @mikko @fslabs y'all wldn't happen to have lat/long data sets for other botnets, wld you? Doing some research (free/open info rls when done)
- RT @nickhacks: Want to crash a remote host running Snow Leopard? Just use: nmap -P0 -6 --script=targets-ipv6-multicast-mld #wishiwaskidding
- An inexpensive proxy service called is actually a front for #malware distribution -

Mini-Tagwall
Revue de presse : security, microsoft, windows, hacker, attack, network, vulnerability, google, exploit, malware, internet, remote, iphone

+ de mots clés pour la revue de presse

Annuaires des videos : curit, security, biomet, metasploit, biometric, cking, password, windows, botnet, defcon, tutorial, crypt, xploit

+ de mots clés pour les videos

Revue Twitter : security, linux, botnet, attack, metasploit, cisco, defcon, phish, exploit, google, inject, server, firewall

+ de mots clés pour la revue Twitter

Top bi-hebdo des articles de SecuObs
- [IDS Snort Windows – Partie 2] Installation et configuration
- #FIC2014: Entrée en territoire inconnu
- [Ettercap – Partie 2] Ettercap par l'exemple - Man In the Middle et SSL sniffing
- [IDS Snort Windows – Partie 4] Conclusion et webographie
- [IDS Snort Windows – Partie 3] Exemple de fichier de configuration
- Les russes ont-ils pwn le système AEGIS ?
- Powerpreter, un nouveau module Powershell de post-exploitation pour Nishang 0.3
- [Trames et paquets de données avec Scapy – Partie 5] Traceroute et visualisation 2D/3D
- Le ministère de l'intérieur censure une conférence au Canada
- USBDumper 2 nouvelle version nouvelles fonctions !

Top bi-hebdo de la revue de presse
- Using masscan to scan for heartbleed vulnerability
- INSIDE Secure acquiert Metaforic
- Introducing the rsyslog config builder tool
- 1,103 Megaupload Servers Gather Dust at Virginia Warehouse
- RS485 Arduino Network showandtell adafruit6secs
- Move Active Directory users to a group with PowerShell
- Implementing SCADA Protocols Simulating IEC104
- Windows Zero-Day Vulnerability Researched by Microsoft
- toolsmith EMET 4.0 These Aren t the Exploits You re Looking For
- L ANSSI s attèle aux décrets d application de la LPM portant sur la protection des opérateurs d importance vitale

Top bi-hebdo de l'annuaire des videos
- Tutorial 14 Pfsense OpenVpn RoadWarrior VPN
- Backtrack 5r3 Armitage Metasploit
- Tutorial 15 pfSense Squid Squidguard Content filtering
- Comment Pirater Un Ordinateur Avec Ubuntu Metasploit
- Hak5 1408 1 Reviewing Kali Linux and USB Rubber Ducky Payload Generator
- Comment creer un server botnet!!!!(Réseau de pc zombies)
- Bbkeyswin WPA d une Bbox en 2 min sous Windows
- Tutoriel Supprimer Cacaoweb Botnet
- Avoir des donuts illimit s sur le jeu Simpsons Springfield
- crypt server njrat darkcomet bifrost xtremrat spynet zeus botnet

Top bi-hebdo de la revue Twitter
- Zombies are attacking America – researchers: Banking sector DDoSers 'used botnets', say security boffins. Hackers re…
- PinkiePie Strikes Again, Compromises Google Chrome in Pwnium Contest at Hack in the Box: For the second time thi...
- [SuggestedReading] Using the HTML5 Fullscreen API for Phishing Attacks
- #networksecurity #cloud Expert QA: Cloud computing, HIE will be the 'new normal' - Ken Ong: The National Institute ...
- @mikko @fslabs y'all wldn't happen to have lat/long data sets for other botnets, wld you? Doing some research (free/open info rls when done)
- [Blog Spam] Metasploit and PowerShell payloads
- Zombies are attacking America – researchers - Banking sector DDoSers 'used botnets', say security boffins Hackers re...
- RT @mikko: Wow. Apple kernels actually have a function called PE_i_can_has_debugger:
- An inexpensive proxy service called is actually a front for #malware distribution -
- RT @helpnetsecurity: Proxy service users download malware, unknowingly join botnet //How ironic.

Top des articles les plus commentés
- [Metasploit 2.x – Partie 1] Introduction et présentation
- Microsoft !Exploitable un nouvel outil gratuit pour aider les développeurs à évaluer automatiquement les risques
- Webshag, un outil d'audit de serveur web
- Les navigateurs internet, des mini-systèmes d’exploitation hors de contrôle ?
- Yellowsn0w un utilitaire de déblocage SIM pour le firmware 2.2 des Iphone 3G
- CAINE un Live[CD|USB] pour faciliter la recherche légale de preuves numériques de compromission
- Nessus 4.0 placé sous le signe de la performance, de l'unification et de la personnalisation
- [Renforcement des fonctions de sécurité du noyau Linux – Partie 1] Présentation
- [IDS Snort Windows – Partie 1] Introduction aux IDS et à SNORT
- Origami pour forger, analyser et manipuler des fichiers PDF malicieux

Tutoriels

English version with Google Translate

[Blink - partie 1] Présentation, installation et mises à jour

Par Redaction, secuobs.com
Le 06/09/2006


Résumé : La suite d’outils Blink se présente comme un centre de sécurité pour les systèmes d’exploitation Windows. Il peut être, au choix, déployé sur des postes utilisateurs isolés (tels les postes de particuliers) ou sur de larges infrastructures. - Lire l'article



La société eEye ( lien ) est spécialisée dans les solutions de sécurité d’infrastructures et postes utilisateurs. Elle propose entre autres, des solutions de protection, d’analyse, ou de tests d’intrusion.

Nous tenons tout d'abord à les remercier d'avoir répondu rapidement et favorablement à notre demande de mise à disposition d'une version non limitée de la suite d'outils Blink afin de mener nos tests.

A noter qu'une version "Personal" est mise gratuitement à disposition de tous lien

Blink se présente comme un centre de sécurité pour les systèmes d’exploitation Windows. Il peut être, au choix, déployé sur des postes utilisateurs isolés (tels les postes de particuliers) ou sur de larges infrastructures.

Dans ce dernier cas, les « agents » qui sont déployés sur les différentes machines de l’infrastructure remontent les informations vers des consoles de sécurité qui centralisent les événements liés à la sécurité.

Dans le même temps, des packages ou politiques de sécurité sont « redescendus » vers les clients afin de centraliser la gestion. De plus, il est possible de remonter la journalisation vers des REM events managers.

Blink peut être vu comme un centre de sécurité évolué pour Windows. Il couvre de nombreuses menaces de sécurité et propose un firewall « système » (filtrage stateful des flux), un firewall applicatif permettant de restreindre par application, les flux sortants.

Des inspections « protocolaires » sont réalisées afin de détecter, dans plusieurs protocoles connus, des menaces telles que des tentatives d’exploitation de vulnérabilités (buffer overflows, bugs de format, etc.), des tentatives de phishing (arnaques électroniques consistant à se faire passer pour des tiers : banques, sites de ventes aux enchères, etc. afin de récupérer des données personnelles).

Une base de signatures (attaques, malwares, spywares, etc.) est très régulièrement mise à jour et permet de se prévenir d’un grand nombre d’attaques circulant sur Internet.

Il est également possible d’évaluer de façon « active » la sécurité d’une machine avec des tests de vulnérabilités locales. Un rapport détaillé est alors généré avec les contre-mesures associées permettant de corriger les vulnérabilités ou les faiblesses de la machine locale (mots de passe Lanman, NTLM v2, etc.). Cette option est en fait l’intégration partielle du produit Retina, de la même société, dans Blink.

La diversité des solutions proposées dans Blink est remarquable et le niveau de « finitions » du logiciel le rend très souple, tant dans son utilisation au niveau administration, qu’au niveau de la transparence assurée pour l’utilisateur final.

En effet, celui-ci ne nécessite aucune compétence pointue dans le domaine de la sécurité. Le niveau de personnalisation des configurations se montre cependant important, et il est par exemple aisé de rajouter des règles de filtrage, des politiques de sécurité, etc.

Grâce à ces fonctionnalités, Blink réussit le pari de toucher tant les utilisateurs novices que ceux disposant de plus de compétences dans le domaine de la sécurité.

Ce dossier présentera le produit Blink sur un poste utilisateur. Toutes les options décrites ci après peuvent être généralisées à une infrastructure via une administration centralisée.

Notons également l’abondance de la documentation fournie avec ce produit qui permet une prise en main très rapide. Des « tutoriaux » sous forme de vidéos au format flash sont également disponibles sur le site officiel d’eEye.

L’installation de Blink est très aisée et s’opère classiquement via un installer Windows. L’un des points intéressants lors de l’installation est la possibilité d’activer des mises à jours régulières par défaut. Il faudra donc cocher la checkbox prévue à cet effet :



Figure 1 : Installation de Blink



Puis le mode de remontée des alertes devra être choisi. Attention, il ne s’agit en aucun cas d’une option sans intérêt puisqu’elle influencera directement l’interaction avec l’utilisateur ou l’administrateur.

Si un utilisateur expert en sécurité pourra en effet faire la part des choses lors d’alertes remontées, et pourra connaître ou identifier l’origine des flux sortants ou des comportements suspects, un utilisateur sans connaissance particulière, aura en revanche le réflexe désormais bien connu du « j’accepte, puis je clique sur suivant puis…. » sans même lire les informations affichées.

Etant donné qu’il est difficile de décrire un comportement suspect sans fournir un minimum d’informations techniques, l’utilisateur devra donc faire des choix très importants quant à la sécurité de sa machine. Il vaut donc parfois mieux restreindre au maximum les options proposées aux utilisateurs pour s’assurer de l’effectivité de Blink.



Figure 2: Interaction de Blink avec l'utilisateur



S’ensuivent quelques éléments de configuration de Blink, tels que les différents modules à activer lors du démarrage (IPS, firewall système, firewall applicatif, protections anti-phishing, protections applicatives, etc…).

En cas de non existence d’une règle de filtrage, Blink réagira selon le mode retenu ci-dessous : « Specify the default action to take if no application level firewall rule exists ». Puis la policy par défaut du firewall système (stateful) doit être définie. Attention, il s’agit ici d’un paramètre très important !

Il est primordial de sélectionner « Deny the system permission to make the connection », sans quoi lors de la non existence d’une règle (les règles sont parcourues séquentiellement jusqu’à matcher l’une d’entre elles), un paquet serait autorisé à entrer ou sortir de l’interface réseau. Il est donc évident que le comportement à adopter est de :

1.Bloquer l’intégralité du trafic ;
2.Ajouter des règles précises sur les flux autorisés (dans le meilleur des cas : dissocier le trafic entrant et sortant en fixant une politique par défaut de type deny pour chaque sens.



Figure 3: Activation des modules Blink et politique par défaut



Lors de la fin de l’installation, un message d’information important s’affiche pour avertir l’utilisateur que, par manque de définitions de règles, le firewall sera lancé en mode passif (comprenez non actif) et que l’administrateur Blink devra l’activer manuellement après avoir défini un set de règles correspondant aux flux nécessaires sur son réseau :



Figure 4: Alerte Blink



L’outil « eEye auto-update » permet de définir la politique des mises à jour (fréquence, etc.). L’outil est disponible dans le menu Démarrer, Applications, puis dans le dossier « eEye Digital Security » :



Figure 5 : eEye auto-update



Blink se présente avec une interface soignée proche de ce qu’il est possible de trouver dans les menus accessibles dans le panneau de configuration Windows. Son ergonomie soignée rend la configuration aisée et rapide. Le menu de base (« Home » dans l’interface) regroupe les différentes fonctions que propose le logiciel :

- Filtrage « système » stateful. Il propose les fonctions classiques de firewalling, indépendantes des applications qui initient les connexions ou qui sont en écoute sur la machine locale (respectivement output et input) ;

- Filtrage applicatif permettant d’associer une application (ou un processus système) à un flux ;

- IPS (Intrusion Prevention System), permettant de bloquer, en fonctions de « signatures » prédéfinies (patterns, longueurs, valeurs contenues dans des champs spécifiques à des protocoles applicatifs, etc.) des paquets pouvant être hostiles (codes malveillants, dénis de service, ou autres) ;

- Protection contre le vol d’identité et des données sensibles (phishing) ;

* Protection anti-spywares ;
* Protection applicative : appels systèmes douteux, dépassements de tampons (buffer overflows), etc. ;
* Scanner de vulnérabilités locales ;
* White/Black lists d’hôtes, de réseaux, ou de plages d’adresses ;
* Journalisation.



Figure 6: Interface principale



L’icône « Logs » permet de visualiser l’ensemble des alertes remontées et « Options » ouvre une fenêtre regroupant l’ensemble des modes de Blink regroupés dans des onglets différents. Les chapitres suivants proposent une présentation de tous ces modes.


Les autres ressources de ce dossier :

[Blink - partie 2] Configuration du filtrage réseau & du filtrage applicatif - lien
[Blink - partie 3] Protection contre le phising & Système de Détection d'intrusion - lien
[Blink - partie 4] Protection applicative, anti-spyware & journalisation - lien
[Blink - partie 5] Scanner de vulnérabilités et conclusions du dossier - lien




- Article suivant : [Blink - partie 2] Configuration du filtrage réseau & du filtrage applicatif
- Article précédent : [Auditer son réseau Windows - partie 5] Conclusion : Une moyenne avant contrôle total du domaine Windows de 20 minutes
- Article suivant dans la catégorie Tutoriels : [Blink - partie 2] Configuration du filtrage réseau & du filtrage applicatif
- Article précédent dans la catégorie Tutoriels : [Auditer son réseau Windows - partie 5] Conclusion : Une moyenne avant contrôle total du domaine Windows de 20 minutes


Les derniers commentaires de la catégorie Tutoriels:
- UPDATE Snort 2.9.1.1 ...
- Apache Issues Patch To Stop Reverse-Proxy Bypass Attack ...
- ESRT @HackerTheDude @r0bertmart1nez @xanda @morenops - Kernel hacking the BSD way, new post ...
- ESRT @room362 - The Dirty Little Secrets They Didn't Teach You In Pentesting Class ...
- ESRT @jcran @dkarg - Metasploit Payloads VS Libemu - Alienvault Labs ...

Les derniers articles de la catégorie Tutoriels :
- PktAnon un framework pour l anonymat des traces PCAP
- [NessusWX – Partie 2] Audits et conclusion
- [NessusWX – Partie 1] Introduction, installation et configuration
- [IDS Snort Windows – Partie 4] Conclusion et webographie
- [IDS Snort Windows – Partie 3] Exemple de fichier de configuration
- [IDS Snort Windows – Partie 2] Installation et configuration
- [IDS Snort Windows – Partie 1] Introduction aux IDS et à SNORT
- [Sécurité et PHP - Partie 5] Astuces
- [Sécurité et PHP - Partie 4] Remote PHP Vulnerabilty Scanner
- [Sécurité et PHP - Partie 3] Les failles PHP




SecuToolBox :

Mini-Tagwall des articles publiés sur SecuObs :

Mini-Tagwall de l'annuaire video :

Mini-Tagwall des articles de la revue de presse :

Mini-Tagwall des Tweets de la revue Twitter :