Contribuez à SecuObs en envoyant des bitcoins ou des dogecoins.
Nouveaux articles (fr): 1pwnthhW21zdnQ5WucjmnF3pk9puT5fDF
Amélioration du site: 1hckU85orcGCm8A9hk67391LCy4ECGJca

Contribute to SecuObs by sending bitcoins or dogecoins.



Le palmarès des Big Brother Award France 2006

Par Rédaction, secuobs.com
Le 26/01/2007


Résumé : Les Big Brother Award « récompensent » tous les ans les personnes ou organisations les plus actives dans la conception ou la promotion de technologies de surveillance des individus. Retour sur le palmarès 2006.



Les Big Brother Award, qui visent à désigner les acteurs les plus importants de l’accroissement de la surveillance technologique des individus sont remis chaque année depuis l’année 2000. Des éditions nationales existent dans de nombreux pays dont la France, ou a été effectuée la première cérémonie de l’année 2007, avec la remise des Big Brother Awards France.

6 Lauréats des prix Orwell 2006 ont été désignés. En premier lieu, dans la catégorie « Etat et élus », Jacques Lebrot, sous préfet de Seine Saint Denis, pour avoir « privé d’emploi plusieurs milliers de salariés sur la foi de fichiers policiers recensant, non pas les délinquants avérés, mais de simples suspects ». Le leader de la catégorie « Enteprises » est, sans surprise, Sony BMG, pour l’affaire du rootkit, qui avait provoqué de nombreux remous et entraîné plusieurs procédures judiciaires outre-atlantique. Dans la catégorie « Localités », le maire de la ville de Ploërmel est distingué pour « la création d’un n° vert visant à encourager la délation ». Le prix Orwell Novlang est attribué à Frédéric Péchenard « qui encourage le fichage génétique de l’ensemble de la population ». Une récompense a également été attribuée à Pascal Clément, Garde des Sceaux pour l’ensemble de son œuvre.

Enfin, le prix Voltaire de la vigilance, qui lui récompense les acteurs luttant pour le respect des libertés individuelles, a été décerné aux directeurs d’écoles qui refusent le fichier base-élèves et au webmaster du site ordinateurs-de-vote.org, Pierre Muller.

Le jury a également rappelé que cette année l’actuel ministre de l’intérieur, Nicolas Sarkozy avait été exclu de la compétition, ayant déjà obtenu 3 récompenses en 6 ans. Il était cependant nominé, entre autre pour « le fichier ELOI, qui recense les personnes aidant des étrangers sans-papiers. ».

Cette remise de prix a été lancée par l’organisation Privacy International, basée à Londres depuis 1990. Le jury de l’édition de cette année compte parmi ses membres, entre autres, Loic Dachary, fondateur de la FSF France, Hélène Franco, secrétaire général du Syndicat de la Magistrature, Maître Eolas, avocat et bloggeur renommé, ou encore Julien Pain, responsable internet de Reporters sans Frontières.

lien