Contribuez à SecuObs en envoyant des bitcoins ou des dogecoins.
Nouveaux articles (fr): 1pwnthhW21zdnQ5WucjmnF3pk9puT5fDF
Amélioration du site: 1hckU85orcGCm8A9hk67391LCy4ECGJca

Contribute to SecuObs by sending bitcoins or dogecoins.

Chercher :
Newsletter :  


Revues :
- Presse
- Presse FR
- Vidéos
- Twitter
- Secuobs





Sommaires :
- Tendances
- Failles
- Virus
- Concours
- Reportages
- Acteurs
- Outils
- Breves
- Infrastructures
- Livres
- Tutoriels
- Interviews
- Podcasts
- Communiques
- USBsploit
- Commentaires


Revue Presse:
- Tous
- Francophone
- Par mot clé
- Par site
- Le tagwall


Top bi-hebdo:
- Ensemble
- Articles
- Revue
- Videos
- Twitter
- Auteurs


Articles :
- Par mot clé
- Par auteur
- Par organisme
- Le tagwall


Videos :
- Toutes
- Par mot clé
- Par site
- Le tagwall


Twitter :
- Tous
- Par mot clé
- Par compte
- Le tagwall


Commentaires :
- Breves
- Virus
- Failles
- Outils
- Tutoriels
- Tendances
- Acteurs
- Reportages
- Infrastructures
- Interviews
- Concours
- Livres
- Communiques


RSS/XML :
- Articles
- Commentaires
- Revue
- Revue FR
- Videos
- Twitter


RSS SecuObs :
- sécurité
- exploit
- windows
- attaque
- outil
- microsoft


RSS Revue :
- security
- microsoft
- windows
- hacker
- attack
- network


RSS Videos :
- curit
- security
- biomet
- metasploit
- biometric
- cking


RSS Twitter :
- security
- linux
- botnet
- attack
- metasploit
- cisco


RSS Comments :
- Breves
- Virus
- Failles
- Outils
- Tutoriels
- Tendances
- Acteurs
- Reportages
- Infrastructures
- Interviews
- Concours
- Livres
- Communiques


RSS OPML :
- Français
- International











Revue de presse francophone :
- Appaloosa AppDome nouent un partenariat pour accompagner les entreprises dans le déploiement et la protection des applications mobiles
- D-Link offre une avec un routeur VPN sans fil AC
- 19 mai Paris Petit-Déjeuner Coreye Développer son business à l'abri des cyberattaques
- POYNTING PRESENTE LA NOUVELLE ANTENNE OMNI-291, SPECIALE MILIEU MARITIME, CÔTIER ET MILIEU HUMIDE
- Flexera Software Les utilisateurs français de PC progressent dans l'application de correctifs logiciels, mais des défis de tailles subsistent
- Riverbed lance SD-WAN basé sur le cloud
- Fujitsu multi-récompensé VMware lui décerne plusieurs Partner Innovation Awards à l'occasion du Partner Leadership Summit
- Zscaler Private Access sécuriser l'accès à distance en supprimant les risques inhérents aux réseaux privés virtuels
- QNAP annonce la sortie de QTS 4.2.1
- Une enquête réalisée par la société de cyber sécurité F-Secure a décelé des milliers de vulnérabilités graves, potentiellement utilisables par des cyber criminels pour infiltrer l'infrastru
- Trouver le juste équilibre entre une infrastructure dédiée et cloud le dilemme de la distribution numérique
- 3 juin - Fleurance - Cybersécurité Territoires
- Cyber-assurances Seules 40 pourcents des entreprises françaises sont couvertes contre les violations de sécurité et les pertes de données
- Des étudiants de l'ESIEA inventent CheckMyHTTPS un logiciel qui vérifie que vos connexions WEB sécurisées ne sont pas interceptées
- Les produits OmniSwitch d'Alcatel-Lucent Enterprise ALE gagnent en sécurité pour lutter contre les cyber-attaques modernes

Dernier articles de SecuObs :
- DIP, solution de partage d'informations automatisée
- Sqreen, protection applicative intelligente de nouvelle génération
- Renaud Bidou (Deny All): "L'innovation dans le domaine des WAFs s'oriente vers plus de bon sens et d'intelligence, plus de flexibilité et plus d'ergonomie"
- Mises à jour en perspective pour le système Vigik
- Les russes ont-ils pwn le système AEGIS ?
- Le ministère de l'intérieur censure une conférence au Canada
- Saut d'air gap, audit de firmware et (in)sécurité mobile au programme de Cansecwest 2014
- GCHQ: Le JTRIG torpille Anonymous qui torpille le JTRIG (ou pas)
- #FIC2014: Entrée en territoire inconnu
- Le Sénat investit dans les monnaies virtuelles

Revue de presse internationale :
- VEHICLE CYBERSECURITY DOT and Industry Have Efforts Under Way, but DOT Needs to Define Its Role in Responding to a Real-world Attack
- Demand letter served on poll body over disastrous Comeleak breach
- The Minimin Aims To Be The Simplest Theremin
- Hacking group PLATINUM used Windows own patching system against it
- Hacker With Victims in 100 Nations Gets 7 Years in Prison
- HPR2018 How to make Komboucha Tea
- Circuit Bender Artist bends Fresnel Lens for Art
- FBI Director Suggests iPhone Hacking Method May Remain Secret
- 2016 Hack Miami Conference May 13-15, 2016
- 8-bit Video Wall Made From 160 Gaming Keyboards
- In An Era Of Decline, News Sites Can t Afford Poor Web Performance
- BeautifulPeople.com experiences data breach 1m affected
- Swedish Air Space Infringed, Aircraft Not Required
- Why cybercriminals attack healthcare more than any other industry
- Setting the Benchmark in the Network Security Forensics Industry

Annuaire des videos
- FUZZING ON LINE PART THREE
- Official Maltego tutorial 5 Writing your own transforms
- Official Maltego tutorial 6 Integrating with SQL DBs
- Official Maltego tutorial 3 Importing CSVs spreadsheets
- install zeus botnet
- Eloy Magalhaes
- Official Maltego tutorial 1 Google s websites
- Official Maltego tutorial 4 Social Networks
- Blind String SQL Injection
- backdoor linux root from r57 php shell VPS khg crew redc00de
- How To Attaque Pc With Back Track 5 In Arabique
- RSA Todd Schomburg talks about Roundup Ready lines available in 2013
- Nessus Diagnostics Troubleshooting
- Panda Security Vidcast Panda GateDefender Performa Parte 2 de 2
- MultiPyInjector Shellcode Injection

Revue Twitter
- RT @fpalumbo: Cisco consistently leading the way ? buys vCider to boost its distributed cloud vision #CiscoONE
- @mckeay Looks odd... not much to go on (prob some slideshow/vid app under Linux)
- [SuggestedReading] Using the HTML5 Fullscreen API for Phishing Attacks
- RT @BrianHonan: Our problems are not technical but cultural. OWASP top 10 has not changed over the years @joshcorman #RSAC
- RT @mikko: Wow. Apple kernels actually have a function called PE_i_can_has_debugger:
- [Blog Spam] Metasploit and PowerShell payloads
- PinkiePie Strikes Again, Compromises Google Chrome in Pwnium Contest at Hack in the Box: For the second time thi...
- @mikko @fslabs y'all wldn't happen to have lat/long data sets for other botnets, wld you? Doing some research (free/open info rls when done)
- RT @nickhacks: Want to crash a remote host running Snow Leopard? Just use: nmap -P0 -6 --script=targets-ipv6-multicast-mld #wishiwaskidding
- An inexpensive proxy service called is actually a front for #malware distribution -

Mini-Tagwall
Revue de presse : security, microsoft, windows, hacker, attack, network, vulnerability, google, exploit, malware, internet, remote, iphone

+ de mots clés pour la revue de presse

Annuaires des videos : curit, security, biomet, metasploit, biometric, cking, password, windows, botnet, defcon, tutorial, crypt, xploit

+ de mots clés pour les videos

Revue Twitter : security, linux, botnet, attack, metasploit, cisco, defcon, phish, exploit, google, inject, server, firewall

+ de mots clés pour la revue Twitter

Top bi-hebdo des articles de SecuObs
- [Ettercap – Partie 2] Ettercap par l'exemple - Man In the Middle et SSL sniffing
- [Infratech - release] version 0.6 de Bluetooth Stack Smasher
- [IDS Snort Windows – Partie 2] Installation et configuration
- [Infratech - vulnérabilité] Nouvelle version 0.8 de Bluetooth Stack Smasher
- Mises à jour en perspective pour le système Vigik
- USBDumper 2 nouvelle version nouvelles fonctions !
- EFIPW récupère automatiquement le mot de passe BIOS EFI des Macbook Pro avec processeurs Intel
- La sécurité des clés USB mise à mal par USBDUMPER
- Une faille critique de Firefox expose les utilisateurs de Tor Browser Bundle
- Installation sécurisée d'Apache Openssl, Php4, Mysql, Mod_ssl, Mod_rewrite, Mod_perl , Mod_security

Top bi-hebdo de la revue de presse
- StackScrambler and the Tale of a Packet Parsing Bug

Top bi-hebdo de l'annuaire des videos
- DC++ Botnet. How To DDos A Hub With Fake IPs.
- Comment creer un server botnet!!!!(Réseau de pc zombies)
- Defcon 14 Hard Drive Recovery Part 3

Top bi-hebdo de la revue Twitter
- RT @secureideas: I believe that all the XSS flaws announced are fixed in CVS. Will test again tomorrow if so, release 1.4.3. #BASESnort
- Currently, we do not support 100% of the advanced PDF features found in Adobe Reader... At least that's a good idea.
- VPN (google): German Foreign Office Selects Orange Business for Terrestrial Wide: Full
- @DisK0nn3cT Not really, mostly permission issues/info leak...they've had a couple of XSS vulns but nothing direct.
- Swatting phreaker swatted and heading to jail: A 19-year-old American has been sentenced to eleven years in pris..
- RT @fjserna You are not a true hacker if the calc.exe payload is not the scientific one... infosuck.org/0x0035.png

Top des articles les plus commentés
- [Metasploit 2.x – Partie 1] Introduction et présentation
- Microsoft !Exploitable un nouvel outil gratuit pour aider les développeurs à évaluer automatiquement les risques
- Webshag, un outil d'audit de serveur web
- Les navigateurs internet, des mini-systèmes d’exploitation hors de contrôle ?
- Yellowsn0w un utilitaire de déblocage SIM pour le firmware 2.2 des Iphone 3G
- CAINE un Live[CD|USB] pour faciliter la recherche légale de preuves numériques de compromission
- Nessus 4.0 placé sous le signe de la performance, de l'unification et de la personnalisation
- [Renforcement des fonctions de sécurité du noyau Linux – Partie 1] Présentation
- [IDS Snort Windows – Partie 1] Introduction aux IDS et à SNORT
- Origami pour forger, analyser et manipuler des fichiers PDF malicieux

Failles

English version with Google Translate

De la sécurité des points d'accès sans fil payant.

Par Rédaction, secuobs.com
Le 24/02/2006


Résumé : Vous utilisez peut-être régulièrement les offres d'accès sans fil payante proposée dans les hôtels. Le paiement peut se faire soit directement par carte bancaire soit en décalé, le prix de l'accès est impacté sur la facture de votre séjour. Qu'en est-il de la sécurité de ces transactions ? - Lire l'article



Vous utilisez peut-être régulièrement les offres d'accès sans fil payante proposée dans les lieux publics et plus particulièrement dans les hôtels. Le paiement afférant à ce type d'offre peut se faire de façon soit directe avec un paiement par carte bancaire soit en décalé, le prix de l'accès étant impacté sur la facture finale de votre séjour.

Une troisième alternative de paiement ? pas de paiement ! Nous allons vous expliquer pourquoi il est possible que vous soyez facturé sur votre note d'hôtel alors que vous n'avez même pas de carte WIFI voir encore moins d'ordinateur portable.

Cet article est basé sur une présentation réalisée par Jim Geovedi, contributeur à plusieurs projets opensource ; cette présentation a eu lieu lors de It Underground à Prague les 23 & 24 février, la conférence était notamment organisée par l'éditeur des magazines Hakin9 & Linux+.

Vous en tirerez surement certaines conclusions vis à vis de la sécurité des informations bancaires que vous échangez avec ce type de service et celle des données confidentielles stockées sur votre machine que vous exposez dans ces lieux via vos partages réseaux non filtrés par exemple.

Ce genre d'offre est généralement surfacturée par les hôtels (20 euros pour 24 heures !) ou plutôt les opérateurs (Orange ?), certains hôtels n'étant pas intéressés à ces ventes, déjà bien contents de pouvoir offrir un service supplémentaire à leur client.

Si l'on peut appeler cela un service au client, vous êtes surement déjà tombé sur ce genre d'offre commerciale où l'on vous assure d'une connexion WIFI à votre arrivée dans la chambre, sans préciser au préalable que vous aurez à la payer, de surcroît au prix fort. Les bons comptes faisant les bons amis, il est possible de ne pas la payer, plusieurs techniques ont émergé avec le temps, nous allons les décrire.

La majorité de ces offres est basée sur la technologie de portail captif. La méthodologie est la suivante, vous connectez votre ordinateur au Hotspot en question en précisant soit son ESSID (nom) soit son BSSID (adresse MAC matérielle) ou en choisissant dans une liste de points d'accès disponibles ; l'attribution de vos configurations réseaux (automatiquement par le service DHCP attaché) plus tard, vous ouvrez un navigateur (Firefox de préférence) et quelque soit votre page d'accueil votre session va être redirigée vers le fameux portail captif, il est propre à chaque type de Hotspot ou à chaque opérateur.

C'est via ce portail que vous allez pouvoir choisir, et la plupart du temps payer, votre offre d'accès à Internet. Premier problème, ces portails sont parfois en HTTP & pas en HTTPS, il est donc possible à l'aide d'un outil d'écoute réseau (tcpdump, ethereal, ettercap) de récupérer de nombreuses informations sensibles (configuration IP des clients légitimes, couple utilisateur mot de passe d'accès ou autres).

Le paiement en ligne se fait quand à lui en https, merci aux organismes bancaires pour le coup, mais vous le verrez plus loin il est également possible de contourner cela afin de récupérer les informations relatives à ces opérations financières.

Certains opérateurs vous proposent (gracieusement ?) une période d'essai (teasing) parfois limitée à quelques sites de recherches (google.com en général) où vous n'irez pas plus loin que la page affichant les résultats de votre requête (quid des résultats en cache google ?). Cette limite de temps peut, vous pouvez facilement l'imaginer, être contournée et réinitialisée à zéro avec un peu d'imagination et un script qui va bien.

D'autres Hotspots bloquent par défaut le trafic http/https entièrement, redirigeant vos requêtes vers le portail captif comme indiqué précédemment, mais il ne bloque pas les résolutions DNS (IP vers nom de domaine), il est alors possible d'exploiter le port 23 (DNS) via la mise en place d'un tunnel.

Des logiciels, à cet effet, existent, OzymanDNS ( lien ) entre autres par exemple ; la seule contrainte consiste à contrôler un sous domaine propre sur un serveur DNS et avoir à disposition un serveur OzymanDNS accessible à l'extérieur (./nonde.pl -i interface domaine_dns).

Un accès SSH tunnelé en DNS via le sous domaine ozy.secuobs.com en tant que root vers le serveur hébergeant www.exoscan.net ressemblerait à la commande suivante : ssh -v -o ProxyCommand="./droute.pl -r ozy.secuobs.com" root@www.exoscan.net

Intéressons nous maintenant de plus près à la page assurant l'authentification sur le portail captif, une visualisation rapide de la source html de cette page peut se révéler parfois très utile notamment avec des options de liste qui ne sont documentées ni sur la page ni dans la source mais que l'on peut aisèment déduire en fonction de leur absence de la liste :

form method=post action=./check_form.cgi
select name=product_id
option value=1
1 jour pour 20 euros
/option
option value=2
2 jour pour 37 euros
/option
/select
select name=billing_method
option value=2
CB
/option
option value=3
Room charged
/option
/select
input type=submit value=Go
/form

Mais où est donc passée l'option 1 pour le paramètre billing_method ? Un essai sur www.exemple.com/defaultportal/check_form.cgi?billing_
method=1&product_id=2 ... vous êtes maintenant habilité à faire tout ce que vous désirez pendant deux jours dans la limite des services autorisés (vers l'extérieur, contournable via le tunneling) pour les utilisateurs ayant effectué un paiement. Des options même cachées ne sont pas pour autant non accessibles et non utilisables.

D'autres Hotspots segmentent les allocations DHCP en fonction de l'état d'authentification du client, un client authentifié se verra par exemple affecter une adresse IP sur la range 10.0.0.1/24 alors qu'un client qui ne le sera pas aura une IP appartenant au réseau 10.1.1.1/24.

Un peu d'écoute sur le réseau permet alors de récupérer les informations de configuration nécessaires à un état authentifié et vous pourrez, en ajustant vos paramètres locaux en fonction de ces informations, naviguer sans problème de restriction d'authentification et sans avoir eu à payer quoi que ce soit. Le vol de session et des configurations réseau d'un client déjà authentifié est également une possibilité via cette méthode.

Dans le même ordre d'idée, lorsque le paiement est reporté sur la facture globale, il est possible via la manipulation d'un paramètre (idéalement RN pour Room Number) dans l'url d'enregistrement de charger la facture d'une autre chambre que la votre tout en profitant de l'accès qui en résulte. Il vous suffit pour cela de positionner une valeur différente de celle de votre chambre sur le paramètre en question et de laisser la surprise au locataire de celle-ci lors de la réception de sa facture au check-out.

La suite devrait vous faire encore un peu plus réfléchir avant de donner vos coordonnées bancaires sur ce genre de service. Il est possible pour un attaquant de mettre en place son propre Hotspot WIFI dans sa chambre d'hôtel avec un portail captif ressemblant à s'y méprendre au portail légitime (même design, url usurpée). Il utilise ensuite le principe du Takeover AP, la puissance d'émission de son AP est plus importante que celle du Hotspot de l'hôtel.

Les cartes WIFI des clients se connectent sur ce fake-AP, les utilisateurs sont redirigés vers le portail captif malicieux, ils remplissent le formulaire adéquat avec leur numéro de carte bancaire, l'attaquant simule un paiement en échec (Phishing style) puis utilise ces informations pour payer son propre accès et/ou continue à stocker les numéros de carte bancaire valides pour d'autres utilisations futures.

Alternative il peut simuler un paiement qui ne soit pas en échec, laisser les utilisateurs naviguer via son AP et un accès déjà payé frauduleusement ou non. Cette AP fait alors office de relai, il peut récupérer toutes les informations de connexion (mail, compte web, compte d'accès distant, messagerie instantannée) transitant par l'AP à la manière d'une attaque par Man In The Middle (MITM).

Il est possible de mettre en place ce genre de solutions pour connecter les ordinateurs « dormant ». Les cartes WIFI non désactivées (notamment sur les systèmes d'exploitation Windows) se connectent automatiquement aux réseaux les plus proches et/ou les plus puissants. Un attaquant peut alors naviguer dans vos partages réseaux ou utiliser des codes (exploit/shellcode) afin de profiter des failles présentes sur votre machine et la compromettre pour profiter de l'accès à vos données.

Conseil de circonstance, désactiver vos cartes WIFI lorsque vous ne vous en servez pas et éviter si possible de donner vos coordonnées bancaires n'importe où, à n'importe qui et dans n'importe quelle circonstance !

Apprenez à utiliser les mêmes outils, tout au moins certains, que les attaquants pour vérifier qu'un point d'accès remplit au minimum les conditions nécessaires à une sécurité même basique ; mais n'en profitez pas frauduleusement, dans le cas contraire c'est à vos risques et périls si vous ne savez pas exactement ce que vous faites et que vous n'avez pas une idée précise des traces que vous pourriez laisser. De plus ce genre d'infractions est sévèrement puni par la loi, même et d'autant plus si vous savez ce que vous faites.

Une dernière possibilité pour la route ? Attaquer directement l'AP légitime sur ses failles non patchées (pas si rare que ça) afin de récupérer les fichiers en charge de l'attribution des noms d'utilisateurs et des mots de passes, ces derniers sont parfois encodés avec des solutions dites « faibles » que vous pouvez craquer dans un laps de temps convenable.

Ces AP ajoutent généralement des règles de filtrage dynamiquement en fonction des clients qui ont passé l'authentification, vous pouvez ajouter une rêgle pour votre machine et naviguer tranquillement.

Comme vous pouvez le constater, les techniques sont multiples et chaque solution apportée par les vendeurs trouve sa contre mesure chez les attaquants pour un jeu du chat et de la souris qui ne semble pas près à s'interrompre.



- Article suivant : Xebek, un honeypot de troisième génération basé sur Xen
- Article précédent : Sortie du premier toolkit dédié à la sécurité d'Ipv6 par THC
- Article suivant dans la catégorie Failles : Les Blackberries n’échappent pas aux failles et aux risques de spam
- Article précédent dans la catégorie Failles : Compromission de la confidentialité des échanges Skype ?

Les derniers commentaires publiés pour cet article:
- Amazon Closes XSS Hole in Wireless App ...
- Pwning hotel guests ...
- Vidéo : Bypass Hotspot's Access Controls ...
- Man uses 35 cable modems to provide WiFi, sued by Comcast ...

Les derniers commentaires de la catégorie Failles:
- ESRT @sambowne - Russian firm Elcomsoft unveils tool to crack BlackBerry encryption security ...
- SPIP recently fixed 2 vulnerabilities notified by Tehtri-Security 0day ...
- PuttyHijack session hijack POC ...
- ESRT @thierryzoller - Updated BEAST blog post with Proof of Concept code and the whitepaper ...
- ESRT @y0ug @Securelist - New article published: MYBIOS Is BIOS infection a reality ...

Les derniers articles de la catégorie Failles :
- Les russes ont-ils pwn le système AEGIS ?
- Backdoors BMC éventuelles via une faille IPMI sur au moins 100 000 serveurs publics
- Jekyll, une application malicieuse contournant les détections de l App Store d Apple
- La vulnérabilité cryptographique d Android, l origine du vol de 5 720 dollars en bitcoins
- Une faille critique de Firefox expose les utilisateurs de Tor Browser Bundle
- Une porte dérobée présente depuis 9 mois dans OpenX
- De mauvaises implémentations d UEFI permettent de contourner Secure Boot
- Prendre le contrôle d une voiture avec une manette de jeu, c est possible
- Une nouvelle vulnérabilité critique aurait été découverte dans Java 7
- Les problèmes de sécurité des cartes SIM peuvent être facilement corrigés




SecuToolBox :

Mini-Tagwall des articles publiés sur SecuObs :

Mini-Tagwall de l'annuaire video :

Mini-Tagwall des articles de la revue de presse :

Mini-Tagwall des Tweets de la revue Twitter :