Contribuez à SecuObs en envoyant des bitcoins ou des dogecoins.
Nouveaux articles (fr): 1pwnthhW21zdnQ5WucjmnF3pk9puT5fDF
Amélioration du site: 1hckU85orcGCm8A9hk67391LCy4ECGJca

Contribute to SecuObs by sending bitcoins or dogecoins.



RepRap un projet Opensource de constructeur universel et de système de prototypage

Par Rédaction, secuobs.com
Le 17/11/2008


Résumé : Une nouvelle version de la machine outil issue du projet Opensource RepRap a été récemment présentée en autriche. Cette machine industrielle vise à offrir un constructeur universel capable de réaliser des opérations de prototypage à faible coût tout en étant capable de se reproduire lui-même.



Alors que la conférence de sécurité Deepsec 08 se tenait récemment à Vienne en Autriche du 11 au 14 novembre, une présentation de la dernière version issue du projet RepRap ( lien ) a eu lieu à l’espace Metalab ( lien ).

Ce projet, à l’initiative de l’Université anglaise de Bath ( lien ), consiste en la réalisation d’une machine outil, capable de se reproduire elle-même, qui se présente sous la forme combinée d’un système de prototypage ( lien ) et d’un constructeur universel, suivant la théorie de John Von Neumann ( lien ).

Soit une machine qui propose la possibilité de reproduire et de réaliser des produits industriels via la modélisation par extrusion de matière aussi connue sous le nom de dépôt de fil fondu FDM ( Fused Deposition Modelling - lien ) qui construit par accumulation de couches successives un objet en trois dimensions.

Cette modélisation est pilotée directement depuis un ordinateur vers un support généralement en plastique de type abs dont les propriétés permettent de facilement le thermoformer, le découper et le percer pour un faible coût de production. L'utilisation de cette machine pourrait par exemple permettre de faciliter la réalisation de pièces pour les outils de lockpicking ( voir l'annuaire des vidéos - lien ).

Les recherches menées sur ce projet sont gratuitement reversées vers la communauté Opensource via la mise à disposition des résultats sous la licence GNU GPL (General Public License) afin d’aider d’autres projets de recherche à construire des machines de ce type ; le projet étant placé sous un slogan des plus évocateurs : « la richesse sans argent ».

Contrairement à de nombreux projets actuels et à la seule condition d’offrir une qualité d’affinage supérieur pour la pièce finale, cette machine pourrait facilement être adaptée aux contraintes de production nécessaires à sa commercialisation vu l’efficacité et la rapidité avec laquelle elle est capable d’effectuer avec précision le travail de prototypage qui lui est demandé.

La vidéo disponible ci-dessous, montre cette machine-outil en action :




A noter qu’une deuxième version du projet dite 2.0 ou Mendel fera suite à la version actuelle ( Darwin - lien ), les spécificités de cette seconde phase sont déjà disponibles ( lien ) ; par ailleurs un wiki, concernant la réalisation du laser servant à découper les pièces, est également disponible et accessible à tout un chacun sur le site du projet ( lien ).


Source : Hack a day ( lien )